Ambroisie

Les flux rss du siteImprimer la page

Cycle et reconnaissance de l’ambroisie

L’ambroisie est une dicotylédone de la famille des astéracées (qui comprend les marguerites, pissenlits mais également le tournesol). Son cycle est annuel et elle est relativement indifférente aux types de sol. Elle lève au printemps pour arriver à floraison à partir du mois d’août. La pollinisation peut avoir lieu d’août à octobre selon les cas et la fécondation est assurée par le vent. Le pollen est allergisant, ce qui pose des problèmes de santé publique dans certaines régions de France (Rhône Alpes). 

Reconnaissance de l'ambroisie

Croissance
Fleur
Floraison
Plantule

Les confusions possibles

Armoise
Camomille
Cosmos
Persil
Phacélie
 

Un arrêté préfectoral relatif à la lutte contre l'ambroisie et prescrivant sa destruction obligatoire

Suite à la mise en place d’un groupe de travail sous l’égide des services de l’état et regroupant l’ensemble des intervenants pouvant avoir une action sur cette plante (Chambre d’agriculture, DDT, Conseil départemental, DIR-A), un arrêté préfectoral de lutte contre l’ambroisie a été rédigé.

Cet arrêté présente deux objectifs principaux : prévenir la pousse de l’ambroisie et empêcher l’extension de sa zone de présence par destruction des plantes développées avant grenaison.

Celui-ci prévoit l’implication de l’ensemble des acteurs cités dans des plans de lutte qui sont annexés à l’arrêté (agriculteurs, communes, gestionnaires de linéaires type DIR ou conseil départemental).

Les représentants de la Chambre d’agriculture se sont impliqués afin que cet arrêté permette une lutte efficace contre la plante, notamment pendant la période d’interculture en obtenant des dérogations aux obligations réglementaires de mise  en place des CIPAN. 

En pratique, l’agriculteur ne pourra déroger à l’implantation de CIPAN, il pourra par contre jouer sur la date de destruction (la limite du 15 novembre n’est plus obligatoire) ou la durée d’implantation (plus de nécessité de 2 mois).

En pratique

Concrètement, un agriculteur qui note de l’ambroisie dans sa parcelle est tenu de ne pas la laisser monter à graine par le recours à l’ensemble des moyens techniques disponibles (mécanique, phytosanitaire).

S'il doit intervenir pendant la période d’interculture, il doit mettre en place la démarche suivante :

  1. Contacter l’un des techniciens référents ambroisie
  2. Le référent constatera la présence d’ambroisie, la signalera si besoin sur le site de signalement des adventices de la surveillance biologique du territoire
  3. Un conseil sera donné pour la gestion de la plante (rotation, techniques agronomiques, protection phytosanitaire)
  4. Si besoin, une demande de dérogation à l’implantation sera effectuée, cosignée par l’agriculteur et le référent
  5. La DDT validera cette demande de dérogation
  6. L’agriculteur mettra en place les mesures telles que préconisées dans la demande de dérogation afin de pouvoir intervenir de façon optimale sur l’ambroisie. 

La lutte en interculture

Après les moissons, le type d'intervention sur l'ambroisie doit être raisonné selon plusieurs critères. Lire la note technique.

Contact rapide

Vos coordonnées
Votre demande